samedi 28 octobre 2017

Gestalt et Transpersonnel

Les courants Gestalt et Transpersonnel se complètent en couvrant un très large champ de questions existentielles:
- Comment prendre notre pleine place dans notre vie, dans la relation à l'autre, dans le couple, la famille, le groupe, au delà du groupe;
- Comment se dégager de la photo figée de notre passé historique, de l'histoire de notre naissance, de notre conception, de l'histoire transgénérationnelle, de l'histoire du groupe et des autres groupes, pour cheminer vers notre liberté dans l'ici et maintenant;
- Comment passer du mental au corps, du corps à l'émotion, de l'émotion au cœur, du cœur à la transcendance, dans l'accueil de ce qui se présente à moi, ce qui émerge de façon spontanée.

Comment devenir notre propre éco-système d'observation, en étant à la fois celui qui pense, sent, ressent, se reconnecte ou s'isole, et celui qui apprend à observer sans juger, sans s'identifier à ce qui vient puis s'en va, pour accueillir une profondeur cachée, une rencontre avec soi-même que l'on découvre au fil du chemin, dans le champ, dans la relation, dans la confiance, la sécurité, et la bienveillance sans condition.

Se donner une chance qui, dans mon passé et mon système de croyance, n'existe peut être pas: se rencontrer soi, au détour d'une relation sécurisante et accueillante: la relation thérapeutique.
Un invisible qui cache pourtant tous les potentiels que nous portons au fond de nous. Se découvrir, acquérir une conscience et une présence authentique.



On pourrait définir cette « conscience-présence » comme cet état de  conscience qui nous est donné par le corps, les sensations, la physiologie, le ressenti. C’est être dans la conscience de ce qui se passe ici et maintenant en nous aux trois niveaux : corporel, émotionnel, mental. C’est cette conscience qui précède le mot et qui lui donne naissance. Cette conscience qui vient du fond de notre organisme et parfois même du fond des âges et qui surgit parfois malgré nous. Elle vient quand nous sommes dans le lâcher-prise et que nous ne cherchons plus à comprendre. Elle est un guide, une source d’informations, c’est elle qui nous donne ces informations fondamentales venant de notre « guérisseur intérieur ».

C’est l’occasion pour nous d’exercer notre attention ou notre vigilance pour rester dans le continuum de l’expérience intérieure qui se développe et se continue en nous.

La « conscience-présence » nous permet également de faire le lien entre la thérapie et un certain nombre de traditions spirituelles qui proposent des pratiques dont l’un des objectifs est de nous aider
à être en conscience. Cet état de « conscience-présence » maintenu, élargit notre état de
conscience habituel et parfois nous permet de changer légèrement de niveau de conscience, et cela est un outil précieux aussi bien pour le patient que pour le thérapeute.

Une psychothérapie à orientation Gestalt et transpersonnelle ne peut se contenter de proposer un travail sur l’ego historique, bien que cela soit aussi très souvent une nécessité, tant il est vrai que pour beaucoup d’entre nous nous devons d’abord réparer, structurer, accompagner un ego fragilisé et peu différencié.

Mais dans cette perspective, l’ego n’est qu’un outil au service de qui nous sommes vraiment, de notre essence.

Pour se donner la chance de se rencontrer dans la spontanéité, l'authenticité, l'ouverture, la joie, la connexion à l'autre et les résistances que nous rencontrons sur le chemin de l'expérience du développement personnel, vous pouvez venir à l'espace Rampale pour découvrir la danse des énergies vitales, les journées de transformation intérieure, les séances de ciné-éveil, la relation thérapeutique suivie, la respiration holotropique, le voyage intérieur, la kundalini et le tantra... à travers le contraste universel du cycle des énergies vitales que nous traversons tout au long de notre existence, sans parfois y mettre de la conscience.

JC FOUCHE
Facilitateur psycho-corporel
Gestalt + Transpersonnel
www.espacerampale.com
06 09 79 49 39
info@espacerampale.com



Aucun commentaire:

Publier un commentaire